Bienvenue au site web du Laboratoire de recherche sur le soi et l’identité (LRSI), à l’Université du Québec à Montréal. Nos travaux de recherche regroupent trois axes. L’axe 1 vise à comprendre les processus par lesquels de nouvelles identités sociales et personnelles deviennent intégrées (incorporées) dans le soi à travers le temps et à déterminer quel est l’impact d’une telle intégration identitaire sur le bien-être, la santé psychologique, de même que les comportements de discrimination envers divers groupes sociaux. Ces questions sont pertinentes puisqu’un nombre grandissant de changements sociaux se produisent dans nos sociétés, faisant en sorte que les individus qui les composent doivent gérer leurs différentes appartenances sociales (e.g., identités sociales et culturelles) qui font partie de leur concept de soi. L’axe 2 vérifie comment le sentiment d’appartenance à un groupe social encourage l’intériorisation (l’autodétermination) dans le soi de comportements sociaux encouragés par ce groupe mais néfastes socialement (e.g., discrimination). Cet axe vise aussi à identifier quels facteurs sociaux permettent de bloquer l’intériorisation de normes socialement néfastes. L’axe 3 vise à identifier les facteurs qui favorisent le développement d’identités sociales très larges, inclusives et rassembleuses de même que les liens qui existent entre ces identités supraordinales et le bien-être psychologique.

Catherine E. Amiot, Directrice du LRSI